Pour la première fois en province, une propriétaire a été condamnée en justice pour ne pas avoir respecté les règles en vigueur.

Lire la suite sur : Capital.fr